Articles

L’immobilier reste-t-il une valeur refuge pour sécuriser votre patrimoine ?

L'immobilier n'est pas la seule alternative de sécurisation de son patrimoine

Le nombre d’achats immobiliers baisse de -46% en mars dans l’ancien (source Banque de France), la durée du financement baisse avec une durée moyenne de 17 ans en mars (source : Observatoire Crédit Logement/CSA). Il y a donc en France moins d’achats dans l’ancien et ils proviennent de revenus élevés.

Les propriétaires les plus actifs aujourd’hui ont acheté il y a plus de 5 ans. Ils veulent revendre avec une plus-value pour racheter plus grand ou mieux situé. On les appelle les secundo-accédants.

La pénurie de biens à l’achat (-20% des biens à la vente selon Meilleurs-Agents) rend difficile la réalisation de leur plus-value.

Les incertitudes sur l’avenir et la baisse des prix les rend néanmoins réticents à mettre leur propre bien sur le marché.

Va t’on assister à un déplacement de ces investissements sur d’autres supports ? La pierre constitue-t-elle toujours cette fameuse « valeur refuge » prisée par tant de français ?

Lire la suite

Comment échapper à l’imposition sur les plus values ?

Vous vendez une place de parking ? Vous n'êtes peut être pas soumis à l'imposition

Il existe plusieurs dispositifs pour être exonéré du paiement de la taxe sur les plus-values immobilières.

Avec la récente annonce du gouvernement de modifier l’abattement sur cette taxe il peut être intéressant de regarder comment.

Voyons donc quelles sont les 5 conditions qui permettent à un vendeur de s’affranchir de la taxation sur les plus-values.

Lire la suite

Taxation des plus-values foncières : le gouvernement accorde un délai

Les propriétaires fonciers vont avoir 6 mois pour prendre leur décision

Il y avait eu l’idée, puis l’annonce, maintenant c’est marche arrière toute sur la taxation des plus values immobilières !

Bercy décide de repousser la taxation au 1er février 2012 au lieu du 24 août 2011. L’effet n’est donc pas immédiat et permet aux vendeurs de se « retourner » en cas de vente.

Deuxième modification qui était attendue l’abattement est maintenu même s’il est réduit. L’abattement sera total (100%) au bout de 30 ans au lieu de 15 ans comme actuellement.

Lire la suite

Crise de la dette et réforme fiscale : fin de l’abattement sur les plus values foncières

Plusieurs réformes ont été annoncées dont la suppression de l'abattement sur les plus values immobilières

Si la hausse des taxes sur la vente d’un terrain à construire n’était qu’une idée il y 3 mois, elle semble aujourd’hui être devenue une réalité.

Face à la crise de la dette, la réponse envisagée par le gouvernement consiste à une hausse générale des taxes (bizarrement pas un mot sur une réduction des dépenses). Parmi les grandes mesures annoncées il y a donc la fin de l’abattement sur les plus values réalisées à la revente.

Touchant les terrains, résidences locatives, résidences secondaires… Seule la résidence principale reste pour l’instant épargnée par cette taxation.

Résultat attendu 2,2 milliards d’euros de recettes … si les ventes se font. Mais cette annonce ne risque-t-elle pas au contraire de bloquer le marché de la revente ?

Lire la suite

6 points pour traverser la crise de la dette avec un nouveau prêt immobilier

En quoi la crise actuelle impacte-t-elle la production de crédits immobiliers ?

Vous prévoyez d’acheter votre logement à crédit, comment la crise de la dette en zone Euro va impacter votre projet ?

Les commentaires de ces dernières semaines ne poussent pas à l’optimisme. On parle de :

Baisse des prix de l’immobilier
Hausse des taux d’intérêts
Coupes budgétaires qui vont limiter les aides gouvernementales (PTZ+ 2011 …)

Nous avons identifié 6 points d’attention pour que votre prêt immobilier sur votre résidence principale traverse mieux la crise de la dette.

Lire la suite

Prix du logement en France : quand le gouvernement parle de « bulle immobilière »

L’analyse des prix du logement sur 25 ans montre une hausse que les experts apparentent à une « bulle »

Le Centre d’Analyse Stratégique, une institution de décision placée auprès du premier ministre, vient de publier une note concernant le prix du logement.

Ce document s’ouvre et se conclue en parlant de « bulle immobilière » et en parlant de l’éventualité et des conséquences de l’explosion d’une telle bulle.

L’analyse est objective et détaille précisément les raisons d’un tel constat en s’appuyant sur 25 ans de chiffres du marché de l’immobilier.

Lire la suite

credit-immobilier

Pret Taux Zéro : Vous habitez dans quelle commune ?

Zones Prêt à Taux Zéro

Le Prêt à Taux Zéro nouvelle formule s’appuie sur des zones A, B1, B2 et C définies par l’Arrêté du 29 avril 2009 relatif au classement des communes par zone applicable à certaines aides au logement.

La zone est un élément important du prêt à taux zéro puisque la part financable par un PTZ passe quasiment du simple au double en passant de la zone C à la zone A.

Bref, au vu de l’importance de ce décrêt on peut légitimement s’attendre à ce qu’il soit précis sur les communes concernées.  Et bien NON !!

Qui a rédigé cet arrêté qui fait référence à des communes qui n’existent plus?

On conçoit certaines approximations sur l’accentuation et autres ligatures.

Par exemple : Étrembières devient Etrembières, Hœdic devient Hoedic, et Haÿ-les-Roses devient L’Hay-les-Roses.

En revanche, comment est-ce possible de référencer des communes qui ont changé de nom il y a plus de 5 ans?

La liste des erreurs de cet arrêté :

  • Reignier (74) est devenu Reignier-Ésery en 2007
  • Betting-lès-Saint-Avold est devenu Betting en 2005,
  • Coudekerque est devenu Coudekerque-Village en 2008,
  • Dinsheim est Dinsheim-sur-Bruche en 2003
  • Clarafond a fusionné avec la commune voisine et se nomme Clarafond-Arcine
  • Fa-lès-Nemours n’existe pas et n’a jamais existé. En revanche, Faÿ-lès-Nemours est une très ancienne commune!!!

Donc s’il vous plaît mesdames et messieurs du gouvernement quand vous rédigez un arrêté vérifiez vos sources. Outre les problèmes légaux que cela peut poser, il y a pas mal de gens qui développent des simulateurs de prêt à taux zéro pour modéliser cette loi déjà bien complexe.

Quand les bases sont fausses ça devient encore plus compliqué!!!

zp8497586rq

Plafonds et montants du PTZ+

Suite à l’annonce de mardi qui dévoilait les contours du nouveau Prêt à Taux Zéro 2018, on connait les premiers chiffres concernant ce dispositif.

Parmi les point notables, on relève la présence d’un « facteur énergétique » qui détermine le pourcentage de l’opération qui peut être couvert par le PTZ+. Plus votre logement est considéré comme efficace en terme énergétique, plus le montant du Prêt accordé sera important.

La distinction entre le neuf et l’ancien se fait toujours, avec un net effort porté les logements neufs en zone d’habitation « tendue » (zone A et B1).

Les plafonds des opérations ont été également revus à la hausse. Cela signifie que les logements coûteux permettront d’obtenir à un Prêt à Taux Zéro plus conséquent qu’avant.

Les grands gagnants par rapport au précédent PTZ sont :

  • Les acheteurs situés en zone A et dans une moindre mesure en zone B1 pour les biens neufs
  • Les biens immobiliers de forte valeur, les plafonds ayants été largement remontés
  • Les ménages aisés puisqu’il n’y a plus de conditions de ressources

Du point de vue des perdants ou des « moins favorisés » on trouvera :

  • Les logements anciens, notamment les logements peu performants en matière énergétique
  • Les acheteurs en zone C (majorité du territoire Français hors agglomérations), le neuf est particulièrement décoté
  • Les acheteurs en zones « sensibles » ZSU (Zone Urbaine Sensible) et ZFU (Zone Franche Urbaine)
  • Les biens de moindre coût seront surtout impactés (à cause de l’augmentation des plafonds)

Lire la suite

Plus d’informations sur le Prêt à Taux Zéro Renforcé ou PTZ+ pour 2011

Les contours du nouveau Prêt à Taux Zéro, nommé PTZ+, commencent à apparaître plus clairement. Si on ne dispose pas encore des différents chiffres on connaît maintenant l’orientation générale du projet.

Le président de la République, qui tient à sa promesse de faire de la France « un pays de propriétaires » souhaite faire augmenter le chiffre de propriétaires de 58% à 70%.

Ces réformes de l’aide au logement devraient permettre à l’état d’économiser de l’argent tout en profitant à environ 70% de bénéficiaires supplémentaires.
Ce nouveau PTZ devrait se mettre en place autour de 3 axes :

  • une aide qui ne concernera que les primo-accédants
  • la suppression des conditions de ressources
  • une majoration pour les bâtiments neuf et à haute performance énergétique

Lire la suite