Fondation Abbé Pierre

PTZ+ 2011 et location: louer un bien immobilier financé à crédit

Le Prêt à Taux Zéro Plus est décrié. Selon la Fondation Abbé Pierre, le PTZ+ est accusé de faciliter l’accès à la propriété aux ménages les plus aisés, puisqu’aucune condition de ressources n’est exigée pour son obtention.

Cependant, les Français les plus riches n’ont pas attendu la sortie de ce prêt pour devenir propriétaires en primo-accession. La classe moyenne, en revanche, est constituée par ces foyers qui gagneront toujours un peu trop pour bénéficier des aides fiscales et sociales diverses, et juste assez pour payer au prix fort le souhait légitime de récolter les fruits de leur travail.

Le PTZ Plus apporte un peu d’oxygène aux primo-accédants dans leur plan de financement. Il autorise également un peu de souplesse d’action aux futurs retraités qui souhaitent investir, mais aussi aux propriétaires de leur résidence principale confrontés à des impératifs de mobilité professionnelle ou à des modifications de situation personnelle, et ce grâce aux cas particuliers de location.

Lire la suite

Prêt à Taux Zéro Plus, les premiers retours de 2011

L’état nous soutient… mais les banques ont du mal à suivre !

Nous avons analysé plus de 16 000 simulations prêt taux zéro réalisées sur notre site durant le mois de janvier 2011. La principale information qui ressort est la grande confusion des emprunteurs et des banques face au dispositif.

Prenez des banques pas prêtes et des emprunteurs sous-informés (ou sur-informés !) qui se retrouvent dans l’impasse…

Ajoutez à cela un certain flottement sur les points de détail : indivision, réduction du montant du PTZ+, estimations basées sur des grilles qui ne sont plus à jour…

Enrobez le tout d’un embouteillage au niveau du marché immobilier et des agences immobilières : annonces sans DPE, agents non formés au PTZ+, « conseils » donnés sans aucune base chiffrée…

Vous obtenez une belle pagaille qui a quelque peu terni l’engouement des emprunteurs.

Lire la suite

Plafonds et montants du PTZ+

Suite à l’annonce de mardi qui dévoilait les contours du nouveau Prêt à Taux Zéro 2018, on connait les premiers chiffres concernant ce dispositif.

Parmi les point notables, on relève la présence d’un « facteur énergétique » qui détermine le pourcentage de l’opération qui peut être couvert par le PTZ+. Plus votre logement est considéré comme efficace en terme énergétique, plus le montant du Prêt accordé sera important.

La distinction entre le neuf et l’ancien se fait toujours, avec un net effort porté les logements neufs en zone d’habitation « tendue » (zone A et B1).

Les plafonds des opérations ont été également revus à la hausse. Cela signifie que les logements coûteux permettront d’obtenir à un Prêt à Taux Zéro plus conséquent qu’avant.

Les grands gagnants par rapport au précédent PTZ sont :

  • Les acheteurs situés en zone A et dans une moindre mesure en zone B1 pour les biens neufs
  • Les biens immobiliers de forte valeur, les plafonds ayants été largement remontés
  • Les ménages aisés puisqu’il n’y a plus de conditions de ressources

Du point de vue des perdants ou des « moins favorisés » on trouvera :

  • Les logements anciens, notamment les logements peu performants en matière énergétique
  • Les acheteurs en zone C (majorité du territoire Français hors agglomérations), le neuf est particulièrement décoté
  • Les acheteurs en zones « sensibles » ZSU (Zone Urbaine Sensible) et ZFU (Zone Franche Urbaine)
  • Les biens de moindre coût seront surtout impactés (à cause de l’augmentation des plafonds)

Lire la suite

Plus d’informations sur le Prêt à Taux Zéro Renforcé ou PTZ+ pour 2011

Les contours du nouveau Prêt à Taux Zéro, nommé PTZ+, commencent à apparaître plus clairement. Si on ne dispose pas encore des différents chiffres on connaît maintenant l’orientation générale du projet.

Le président de la République, qui tient à sa promesse de faire de la France « un pays de propriétaires » souhaite faire augmenter le chiffre de propriétaires de 58% à 70%.

Ces réformes de l’aide au logement devraient permettre à l’état d’économiser de l’argent tout en profitant à environ 70% de bénéficiaires supplémentaires.
Ce nouveau PTZ devrait se mettre en place autour de 3 axes :

  • une aide qui ne concernera que les primo-accédants
  • la suppression des conditions de ressources
  • une majoration pour les bâtiments neuf et à haute performance énergétique

Lire la suite