La baisse des taux d’emprunt s’est encore amplifiée en février !

Bonne nouvelle pour les emprunteurs, cette baisse touche toutes les durées, avec un taux moyen constaté à 2,09% hors assurances d’après l’Observatoire Crédit Logement/CSA.

La concurrence entre établissements bancaires revient après une année 2015 marquée par le raz de marée des rachats (plus de 38% des prêts négociés d’après la Banque de France).

C’est le moment ou jamais pour négocier ou racheter votre prêt immobilier.

evolution-taux-interets-immobilier-2015-2016

Un gain notable de pouvoir d’achat sur l’ensemble des segments

Concrètement, un ménage qui souhaite s’endetter sur 20 ans, à mensualités constantes, voit son pouvoir d’achat augmenter de 3 600€ entre septembre 2015 et février 2015.

simulation-pret-taux-fevrier-mars-2016

D’après le courtier Credixia, la tendance se poursuit en Mars avec des décotes importantes observées notamment en Ile-de-France. Autre fait marquant : aucune des tranches de taux n’a été tenue à l’écart de cette baisse. Même les prêts avec une qualité de dossier faible en ont bénéficié. C’est un autre signe de l’agressivité commerciale des banques.

Une durée d’endettement toujours élevée dans un marché en expansion

D’après l’Observatoire Crédit Logement/CSA, la durée des prêts se maintient à un niveau élevé de l’ordre de 224 mois dans l’ancien, soit environ 19 ans : les primo accédant s’endettant à plus de 20 ans investissent de plus en plus le marché. Ils profitent des taux bas actuels! Ce graphique est parlant.

Part des emprunts de durée supérieure à 20 ans en % dans le total des prêts
part-emprunt-superieur-20-ans

Les ressorts de cette baisse

Ces conditions d’emprunt très favorables s’expliquent par la baisse du taux de l’emprunt d’Etat Français à 10 ans (la fameuse OAT) sur lequel les banques s’appuient pour déterminer le niveau des taux des crédits immobiliers. Ainsi, les niveaux d’emprunt de l’Etat Français atteignent de nouveau en 2016 les plus bas enregistrés en 2015, malgré la dégradation des comptes publics! Conséquences pour les établissements bancaires : l’argent placé ne rapporte plus rien ou coûte, pour gagner de l’argent il faut le prêter. Ca tombe bien : c’est la volonté des politiques qui veulent que les banques prêtent plus… Pour couronner le tout, les conditions de refinancement de la BCE restent extrêmement accommodantes. Il faudra être attentif à la prochaine réunion de la BCE qui se tiendra le 10 mars prochain. Son président, Mario Draghi, devrait conforter les nouvelles mesures de soutien au crédit.

Pensez-vous que nous avons atteint les taux les plus bas ou la baisse va-t-elle se poursuivre ?

Graphique TEC10 : baisse du taux d’emprunt à 10 ans de l’Etat Français
evolution-tec10-2014-2015-2016

Une réponse

  1. Myriam

    Et les taux n’ont cessé de chuter ! Actuellement, ils sont à moins 1,6 %, sauf erreur de ma part. C’est une occasion exceptionnelle pour acheter !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

1 + 4 =