erreur de calcul dans un crédit immobilier

50% des crédits immobiliers comportent des erreurs de calcul

erreur taeg

Le calcul du TAEG de plus d’un crédit immobilier sur deux est faux

Les experts sont formels : entre 50% et 75% des crédits immobiliers se basent sur des calculs erronés dont les taux d’intérêts du contrat final ne reflètent pas la proposition de départ.

En effet, le calcul du Taux Annualisé Effectif Global (TAEG) étant complexe, les risques d’erreur sont fréquents et cela au détriment de l’emprunteur.

Au final, en raison de taux immobiliers inexacts, une banque sur deux pourrait être attaquée en justice lors de l’émission d’un prêt.

Un taux immobilier incorrect ?

Selon les Expertiseurs du crédit, un cabinet privé expert dans l’analyse des contrats de crédits immobiliers et l’Association française des usagers des banques, les erreurs de calcul dans le TAEG et les vices de forme pourraient engendrer le remboursement d’une partie des intérêts immobiliers dans au moins un cas sur deux. Ce chiffre peut paraître extravagant mais reflète pourtant la triste réalité bancaire.

Contester le calcul de son crédit immobilier

La contestation d’un prêt immobilier ne peut être formulée que dans les 5 ans qui suivent sont émission, durée au delà de laquelle il y a prescription.

En outre, l’erreur de calcul doit être supérieure à 1/10ème pour être attaquable en justice.

Compte tenu des frais engagés dans une procédure juridique, le dossier devra donc être solide et le préjudice motivé.

Un couple d’emprunteurs qui avait contracté un crédit immobilier d’un montant de 140 000 € s’est par exemple vu rembourser la somme de 15 000 € par les tribunaux en raison d’une différence de 0,092 % entre le taux initialement annoncé par la banque et celui effectif.

Selon un récent sondage du Parisien, plus de 77 % des emprunteurs ne font pas confiance à leur banque pour le calcul des mensualités de leur prêt immobilier.

erreur de calcul dans un crédit immobilier

Sondage le Parisien

0 Commentaires

Laisser un commentaire, poser une question

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 − 7 =