Baisse du prix de l'immobilier

Immobilier : les chiffres du 1er semestre 2013

La baisse des prix de l’immobilier se confirme en France malgré la persistance des taux d’emprunt bas.

En ce début du mois de juillet 2013, il est donc temps de faire le bilan des chiffres de l’immobilier pour le premier semestre.

Découvrez l’évolution des prix des logements en France, que ce soit dans le neuf ou l’ancien, de quoi vous faire votre propre idée des tendances majeures du marché immobilier actuel.

Baisse des prix de l’immobilier ancien en France

Selon l’INSEE, les prix de l’immobilier ont baissé de -1.4% au premier trimestre 2013 par rapport à la même période en 2012. Si l’on tient compte de l’inflation, cette baisse atteint -2.4%.

Dans le détail, ce sont les prix des maisons qui baissent le plus avec -1.6% (contre -1.1% pour les appartements).

En terme de volume de ventes, la baisse est de -18.7% sur les 12 derniers mois.

Malgré des taux immobiliers très bas propices à l’achat, les acheteurs ne se pressent donc pas et font pression sur les vendeurs. Un facteur qui contribue à une consolidation de la baisse des prix déjà engagée sur le marché immobilier.

Baisse des prix de l’immobilier neuf en France

Le stock de logements neufs invendus atteint un record jamais atteint depuis 2008 avec 98 300 logements qui attendent leurs nouveaux propriétaires.

Le temps nécessaire pour vendre a augmenté de +40% avec 13.5 mois actuellement contre 9.6 mois il y a un an.

Dans ce contexte critique pour les promoteurs, le prix moyen des appartements neufs a enregistré une baisse de -1.3% en moyenne et celui des maisons individuelles de -7.3%.

Malgré cette baisse, les ventes de maisons ne décollent pas selon l’UMF (Union des Maisons Françaises) et affichent une baisse de -17% par rapport à la même période en 2012.

Même si les acquéreurs potentiels bénéficient de taux d’emprunt très rentables et d’un PTZ toujours éligible dans le neuf, le surcoût engendré par les nouvelles normes de construction (RT2012) et le prix élevé du foncier découragent souvent les plus téméraires.

prix-immobilier-2013

Prix moyen des prix de l’immobilier (Source : Century 21)

Les propriétaires encore endettés, les grands gagnants de la crise de l’immobilier

Les taux immobiliers enchaînent, pour le 6ème mois consécutif, un nouveau record.

En effet, à la fin de l’année 2012, la moyenne des taux fixes, toutes durées confondues, était de 3.26% (hors assurances). Depuis, les taux immobiliers n’ont cessé de baisser pour atteindre 2.97% fin juin.

Le volume de crédits immobiliers octroyés par les banques étant lui aussi en baisse de -7.5% depuis un an, la recherche de nouveaux clients est une nécessité pour les établissements bancaires.

Pour cette raison, les propriétaires ayant déjà contracté un prêt immobilier ont souvent tout intérêt à se faire racheter leur crédit en profitant des taux actuels exceptionnellement bas.

Les économies sont presque quasiment toujours au rendez vous, même pour des financements obtenus récemment à des taux déjà très compétitifs.

Les propriétaires demandant le rachat de leur crédit sont donc les grands gagnants de la crise de l’immobilier.

3 Commentaires
  1. Sophie dit :

    Votre analyse est très juste : c’est le moment idéal pour faire un crédit ou pour le racheter. J’ai également l’impression que les taux vont finir par remonter au vu de la baisse des prix de l’immobilier donc il ne faut pas trop attendre à mon avis 😉

    Répondre
  2. Andlil dit :

    Merci beaucoup pour cette analyse pointue sur la situation de l’immobilier en France. Comme vous le préssentez,c’est le moment d’acheter.

    Cordialement

    Répondre

Laisser un commentaire, poser une question

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 − seize =