Juin : les taux des crédits immobiliers ne remontent pas

Juin : les taux des crédits immobiliers ne remontent pas

- in Evolution des taux
5
taux immobiliers actuels
Le pouvoir d’achat immobilier boosté par des taux immobiliers très bas

Depuis le début du mois de juin, les taux immobiliers s’établissent en moyenne à 2,90% sur 15 ans, 3,30% sur 20 ans, 3,70% sur 25 ans. Ils demeurent donc toujours particulièrement attractifs et permettent de redonner du pouvoir d’achat immobilier au acquéreurs qui peuvent ainsi réduire la durée de leur prêt ou acheter plus grand.

Une opportunité à saisir, que ce soit pour concrétiser un projet immobilier ou renégocier un crédit déjà contracté à un taux plus élevé.

La baisse des taux immobiliers, du jamais vu !

Chaque nouveau mois qui débute voit la presse spécialisée faire ses choux gras du niveau historiquement bas des taux immobiliers actuels. Même s’ils ont probablement atteint leur niveau plancher, la baisse des taux semble s’inscrire dans la durée et ce mois de juin n’échappe pas à la règle.

Selon les derniers indicateurs de l’Observatoire Crédit Logement/CSA, les taux de prêt immobilier ont enregistré une baisse de -1% depuis le mois de janvier 2012, passant ainsi pour la première fois sous la barre symbolique des 3%.

En effet, le taux moyen en France, toutes durées confondues et hors assurances, s’est abaissé à 2.97%. Il a cédé -0,07% en avril et -0,03% en mai.

Plusieurs facteurs sont à l’origine de cette situation :

  • la baisse de l’OAT pour les prêts à long terme
  • la baisse de l’Euribor 1 an pour les prêts à court terme

Ces deux facteurs permettent aux banques de se refinancer à des coûts très rentables.

Par ailleurs, les banques cherchent au printemps à signer de nouveaux crédits dans une politique de consolidation de leur clientèle. Actuellement la concurrence fait rage entre les différents organismes bancaires, pour cette raison, certains sont prêts à consentir des taux plus bas que la moyenne pour les excellents dossiers. A terme, cette politique permet de rapporter des clients en assurance-vie ou en assurance habitation.

Ainsi, 87,3% des emprunts actuels se négocient désormais à un taux inférieur à 3,5%. Si vous êtes déjà propriétaire d’un bien acheté à crédit, il est urgent d’exiger de votre banquier une renégociation de votre crédit immobilier à un taux plus favorable.

S’il refuse, une banque concurrente se fera un plaisir de vous proposer un rachat, souvent très rentable. Une bonne surprise est surement au rendez vous et les économies qui vont avec.

Tendance des taux immobiliers actuels

Durée15 ans20 ans25 ans30 ans
FIXEREVFIXEREVFIXEREVFIXEREV
EXCELLENT2,56%1,85%2,85%2,42%3,15%2,86%3,65%3,33%
TRÈS BON2,7%2,15%3,05%2,68%3,2%2,93%3,9%3,33%
BON2,85%2,45%3,1%2,95%3,45%3,16%4,15%3,95%

(Source : MeilleurTaux) (Taux moyens constaté hors assurances)

La durée moyenne des crédits immobiliers en France se porte bien, celle de la Suède inquiète

Selon l’Observatoire Crédit Logement / CSA, la durée moyenne du crédit en France s’établit en mai à 204 mois (17 ans) . Même si la durée d’un crédit est toujours trop élevée par rapport à un achat cash, tous les pays ne sont pas logés à la même enseigne.

A l’issue d’une mission en Suède, le Fonds monétaire international (FMI) a récemment déclaré dans un communiqué que « La stabilité financière serait […] renforcée par une réduction constante des échéanciers de remboursement – qui dépassent en moyenne 140 ans« .

Non, vous ne rêvez pas… 140 ans !

Cette statistique, réalisé par un organisme gouvernemental, porte sur des emprunts sûrs, dont l’emprunteur a fourni un apport initial égal ou supérieur à 25% de la valeur du bien et verse des mensualités supérieures aux seuls intérêts.

Ces durées de crédit extravagantes sont un risque qui pèse sur l’économie du pays puisque la dette des ménages représente plus de 1,7 fois le revenu disponible. Une chute des prix de l’immobilier serait donc une catastrophe pour la Suède.

Or, dans une récente étude de The Economist concernant l’immobilier dans le monde et basée sur le ratio prix-loyer et le ratio prix-revenu, la Suède arrive à la 6ème place des pays où l’immobilier est le plus surévalué (+31%). La France n’est pas meilleur élève puisqu’elle occupe la 5ème place.

Top 9 des pays où l’immobilier est le plus surévalué

  1. Hong Kong : 81 %
  2. Canada : 73 %
  3. Singapour : 57 %
  4. Australie : 44 %
  5. France : 39 %
  6. Suède : 31 %
  7. Grande-Bretagne : 19 %
  8. Espagne : 15 %
  9. Chine : 6 % et Pays-Bas : 6 %

 

(Source : The Economist)

5 Comments

  1. Effectivement, les suédois ont du soucis à se faire … ou alors, il faudra vivre drôlement plus longtemps !

  2. Le classement réalisé par The Economist est assez édifiant…

    1. Toohwducn! That’s a really cool way of putting it!

  3. A noter que les taux des crédits sont repartis doucement à la hausse depuis la mi-2013 et par conséquent cela entraine des mensulaités plus élevées, que l’on soit sur un crédit classique ou un rachat de crédits.

  4. defiscalisation immobiliere

    Simplement parce que les banques sont dans l’obligation d’augmenter les taux des crédits immobiliers pour rémunérer les investisseurs.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *