emprunteur-2012

Le portrait type de l’emprunteur 2012

emprunteur-2012L’année 2012 aura connu une baisse quasi ininterrompue des taux immobiliers conjuguée à une stagnation du prix du m² habitable. Dans cette conjoncture plutôt favorable à l’achat immobilier, une récente étude dresse le portrait robot de l’emprunteur 2012.

Que vous soyez récent propriétaire ou sur le point d’acquérir un logement, vous reconnaissez vous dans ce profil type ?

 

Selon une récente étude réalisée par Empruntis, l’ emprunteur moyen en 2012 est âgé de 36 ans et dispose de revenus nets pour son foyer de 4 430 €/mois, lui permettant de consacrer un apport conséquent à son achat immobilier.

Ce profil est certes celui de l’emprunteur moyen en 2012 mais ne reflète hélas pas la situation de la majorité des ménages français.

Pourtant, malgré une baisse des revenus moyens depuis 2010, certains emprunteurs qui n’étaient pas finançables en 2010 le sont devenus en 2012 en profitant d’une légère accalmie du prix de l’immobilier et d’un niveau des taux très bas.

Montant de l’emprunt moyen en 2012

Sur l’ensemble des transactions immobilières enregistrées en France sur l’année 2012, le montant de l’emprunt moyen s’établit à 159 768 €.

Comme à son habitude, la région Ile de France tire cette moyenne à la hausse avec un emprunt moyen de 202 574 €, soit le plus élevé de tout le pays. Les prix élevés de l’immobilier parisien expliquent cette différence notable.

Montant de l’apport moyen en 2012

Malgré une souplesse accrue ces derniers mois, les conditions d’octroi des prêts immobiliers ont été plus strictes cette année et les banques se sont montrées particulièrement prudentes pour prévenir la crise économique Européenne.

Outre des exigences envers la stabilité de la situation professionnelle des emprunteurs, l’apport constaté dans les crédits immobiliers a battu un nouveau record en 2012.

En effet, l’apport moyen s’établit aux alentours de 50 465 €. A titre de comparaison, rappelons que cette somme permettait d’acquérir il y a 15 ans un bien immobilier modeste bien que correct en province et un studio à Paris.

Cet apport moyen atteint 82 840 € à Paris. Doté de revenus très élevés et d’un apport hors du commun, l’emprunteur parisien possède donc un profil à part.

Vous l’aurez compris, ces chiffres ne démontrent évidemment pas que les ménages français candidats à l’accession immobilière sont de plus en plus riches mais plutôt que les secundo accédants, fort de leur apport lié à une précédente vente, deviennent les seuls en capacité d’acheter, au détriment des primo accédants.

Quoiqu’il en soit, la capacité d’achat moyenne est donc de 210 233 € en France en 2012.

Durée moyenne des prêts immobiliers

Directement liée aux restrictions imposées par les banques, la durée moyenne d’un emprunt est de 20 ans en 2012.

Les crédits immobiliers consentis sur des durées de 25 ans et plus se font donc de plus en plus rares.

0 Commentaires

Laisser un commentaire, poser une question

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

douze − cinq =