baisse-taux-immo-rachat-crédit

La baisse des taux immobiliers entraîne actuellement une renégociation massive des emprunts bancaires

Le mois de novembre 2012 est une fois de plus le théâtre d’une baisse généralisée des taux immobiliers.

Les demandes de renégociation affluent et la période est particulièrement propice au rachat de crédit. Saisissez votre chance avant qu’il ne soit trop tard !

 

Les taux immobiliers baissent encore en novembre !

En ce mois de novembre 2012 les emprunteurs peuvent se réjouir puisque 60 % des banques ont pratiqué une baisse de leurs taux fixes sur toutes les durées. Au mois d’octobre, elles n’étaient que 30% à diminuer leurs taux immobiliers.

Le taux moyen des crédits immobiliers sur 20 ans s’établit ainsi à 3,58 % hors assurance (contre 3,61 % en octobre). Evidemment, il ne s’agit que d’une moyenne et ce taux peut se positionner bien plus bas suivant le dossier de financement et la politique de la banque qui émet l’offre.

Pour 60 % des établissements bancaires, la baisse des taux immobiliers se situe en moyenne autour de 0,10 point. Cette baisse peut atteindre 0,31 point pour certaines banques.

La chute de production des crédits immobiliers ayant été particulièrement sévère cette année, les banques tentent clairement de conquérir de nouveaux clients en proposant des taux très compétitifs.

Le rachat de crédit immobilier explose

Selon MeilleurTaux, les demandes de rachat de crédit immobilier sont passées de 1 500 en moyenne sur les trois premiers mois de l’année à 6 500 en octobre 2012 ! Cette tendance devrait donc s’amplifier.

Malgré les frais engendrés par une opération de rachat, une baisse du taux d’intérêt peut quand même vous procurer de sérieux avantages :

  • Réduction du coût de votre crédit de plusieurs milliers d’euros
  • Réduction de vos mensualités pour la même durée d’emprunt
  • Réduction de la durée d’emprunt pour les mêmes mensualités

Par ailleurs, même si la majorité des crédits immobiliers souscrits en 2008-2009 ont déjà été renégociés du fait d’une importante différence de taux, des emprunts plus récents ont souvent un intérêt certain à l’être aussi.

En effet, malgré le fait que la différence de taux soit moins importante pour un crédit contracté récemment, il n’en demeure pas moins que ses mensualités sont composées à 60% d’intérêts.

Ainsi, même des crédits souscrits en 2011 possèdent un potentiel économies important en cas de renégociation. Le gain est donc d’autant plus important que le crédit est renégocié tôt.

Exemple de renégociation pour un crédit immobilier de 200 000 € souscrit en juin 2011 à 4,30 % sur 20 ans

Taux de l’'ancien crédit (hors assurance)4,30% sur 20 ans
Mensualité du crédit1 244 €€
Coût du crédit98 514 €€
Montant restant à rembourser au 01/11/2012190 777 €€
Intérêts déjà versés11 922 €€
Indemnité remboursement anticipé4 143 €€
Frais nouvelle garantie2 207 €€
Frais de dossier500 €€
Taux du crédit renégocié (hors assurance)3,50 % sur 18 ans
Montant nouveau crédit197 627 €€
Mensualité nouveau crédit1 235 €€
Coût total69 025 €€
GAIN : Coût 1er crédit - (Coût 2nd crédit + Intérêts versés)17 567 €

(Source : MeilleurTaux)

La période est donc idéale pour les emprunteurs souhaitant réaliser de réelles économies sur leur crédit immobilier en cours. La baisse des taux ne sera pas immuable, surtout depuis la récente dégradation de la note triple A de la France par l’agence de notation Moody’s.

Alors n’hésitez pas à vous pencher rapidement sur la question, une simulation de rachat de crédit immobilier ne coûte rien et permet de se faire une idée précise du gain potentiel !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

15 − 5 =