tendance taux immobiliers octobre 2012

Octobre 2012 : les taux baissent encore !

tendance taux immobiliers octobre 2012

La baisse des taux se poursuit en octobre

Selon MeilleurTaux, durant le mois de septembre 2012, 46 % des établissements bancaires ont pratiqué une baisse de 0.16% en moyenne sur l’ensemble de leurs taux immobiliers.

En moyenne, les taux hors assurance, sur une durée de 20 ans, s’établissent à 3,70 %, contre 4,25 % à la même période en 2011. Contracter un crédit pour son projet immobilier n’a jamais été aussi intéressant en cette fin d’année 2012.

Baisse des taux immobiliers

Inscrit dans une tendance baissière des taux immobiliers depuis plusieurs mois, il en résulte que le coût moyen des crédits a chuté de 14 % par rapport à 2011. Sur 200 000€ empruntés sur une durée de 20 ans, l’économie réalisée est alors de 14 000€.

Suivant les profils et pour des durées d’emprunt raisonnables (20 ans et moins), certaines banques ont même revu leur barème de – 0.30% à la baisse.

Evolution des taux des crédits immobiliers

Taux immobiliers moyen hors assurance Octobre 201215 ans20 ans25 ans30 ans
FIXEREVFIXEREVFIXEREVFIXEREV
EXCELLENT3,03%2,47%3,3%2,78%3,55%3,21%4,3%3,53%
TRÈS BON3,15%2,67%3,35%2,87%3,75%3,46%4,38%3,98%
BON3,45%2,75%3,5%3,1%3,8%3,7%4,45%4,33%

(Source : MeilleurTaux)

baisse-taux-immobiliers-2012

Evolution des taux immobiliers (Source : Crédit Logement/CSA)

Retour des taux variables

Pour les banques qui affichent une politique commerciale de conquête de nouveaux clients, les propositions de taux mixtes (taux fixe + taux révisable) font leur grand retour, avec notamment des offres très rentables réservées aux primo-accédants.

Ces montages financiers permettent par exemple d’obtenir un taux de 3,15 % sur 20 ans, contre 3,55 % en taux fixe dans la même banque.

Les crédits immobiliers à taux mixtes peuvent être très avantageux pour les primo accédants qui achètent souvent dans un premier temps un petit logement adapté à leur capacité d’emprunt réduite et qui projettent de le revendre à court terme pour s’agrandir.

En cette période de taux immobiliers historiquement bas, le risque encouru est limité, surtout si le taux révisable proposé dans le plan de financement est Cape, c’est à dire assorti d’un plafond infranchissable défini à la signature.

0 Commentaires

Laisser un commentaire, poser une question

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

11 + 5 =