Les crédits immobiliers sont à l’honneur en juin 2012 puisque les taux atteignent en ce moment même leur plus bas niveau historique depuis 2010.

Les emprunteurs ont donc toutes les cartes en mains pour obtenir les meilleurs prêts immobiliers aux taux les plus bas et concrétiser leur projet sur un marché immobilier en net ralentissement depuis plusieurs mois.

Les banques restent cependant prudentes et un dossier solide sera nécessaire pour obtenir les taux immobiliers les plus favorables.

Les taux immobiliers au plus bas en juin 2012

Le 1er juin 2012, le taux des emprunts d’Etat à 10 ans (OAT 10 ans) a atteint son plus bas niveau avec 2,32 %. Cette tendance baissière a entraîné dans son sillage les taux des crédits immobiliers, pour la plus grande satisfaction des emprunteurs. Les taux immobiliers sur des durées de 20 ans et moins ont donc encore reculé légèrement en ce début de mois de juin.

Par ailleurs, la fin du Prêt à Taux Zéro Plus (PTZ+) dans l’ancien en 2012, a entraîné une baisse de la demande. Pour compenser ce manque de clients, les banques mettent en oeuvre une politique très agressive en terme de taux immobiliers, même si elles restent très exigeantes en terme de conditions.

Avec 3,95 % en moyenne sur 20 ans et hors assurance, les taux immobiliers atteignent ainsi quasiment leur plus bas niveau historique de fin 2010.

Evolution des taux immobiliers au 1er semestre 2012

 OAT 10 ansTaux immobilier moyen sur 20 ans
Janvier3,18%4,31%
Février3,02%4,28%
Mars2,95%4,20%
Avril2,99%4,12%
Mai2,76%4%
Juin2,32%3,95%

(Source : MeilleurTaux)

Globalement, les 3/4 des banques françaises proposent des taux immobiliers inférieurs à 4 % sur 20 ans hors assurance alors qu’elles n’étaient que 5% en janvier. Parmi elles, 27 % des banques ont stabilisé leurs taux en juin, 30% a effectué une baisse de ses taux de 0,10 point en moyenne et 30% ont diminué leur taux uniquement sur des durées inférieures à 20 ans, les laissant stables au delà.

Pour les meilleurs dossiers, le taux immobilier sur 20 ans peut atteindre 3,6 % hors assurance sans négociation et 3,3 % hors assurance après négociation.

Meilleurs taux immobiliers obtenus par des particuliers en juin 2012 après négociation

DuréeTaux (hors assurances)TypeBanqueDateEmprunteur
25 ans 3.70 %Fixe Crédit Agricole21/06/2012Salarié Non Cadre
25 ans 3.03 %Fixe Autre20/06/2012Salarié Cadre
15 ans 3.58 %Fixe BNP-Paribas  20/06/2012Fonctionnaire Catégorie A
25 ans 3.03 %Fixe Autre  20/06/2012Salarié Cadre
20 ans 3.45 %Fixe La Poste  20/06/2012Salarié Cadre
20 ans 4.30 %Fixe Crédit Agricole20/06/2012Salarié Cadre
7 ans 2.95 %Fixe La Poste  20/06/2012Fonctionnaire Autre Catégorie
10 ans 4.00 %Fixe BPC20/06/2012Salarié Cadre
20 ans 3.90 %Fixe Société Générale20/06/2012Salarié Cadre
10 ans 4.00 %Fixe Crédit Mutuel20/06/2012Salarié Cadre
20 ans 3.85 %Fixe LCL20/06/2012Commerçant
30 ans 4.30 %Fixe Crédit Immobilier de France20/06/2012Salarié Cadre
25 ans 3.95 %Fixe Autre20/06/2012Salarié Non Cadre
16 ans 3.65 %Fixe LCL19/06/2012Retraité cadre ou assimilé ou libérale
15 ans 2.25 %Fixe La Poste19/06/2012Salarié Cadre
20 ans 4.00 %Fixe Autre19/06/2012Salarié Non Cadre
25 ans 4.30 %Fixe CIC Banques18/06/2012Salarié Cadre
19 ans 3.72 %Fixe Autre18/06/2012Salarié Non Cadre
20 ans 3.60 %Fixe Autre18/06/2012Fonctionnaire Catégorie A
20 ans 3.85 %Fixe Société Générale18/06/2012Agent de maîtrise
20 ans 3.55 %Fixe La Poste18/06/2012Fonctionnaire Catégorie A
20 ans 4.00 %Fixe La Poste18/06/2012Salarié Non Cadre
3 ans 3.00 %Fixe Crédit Mutuel17/06/2012Fonctionnaire Autre Catégorie
10 ans 3.40 %Fixe Autre17/06/2012Agent de maîtrise
20 ans 3.90 %Fixe Crédit du Nord17/06/2012Salarié Cadre
25 ans 3.88 %Fixe Crédit Agricole16/06/2012Fonctionnaire Autre Catégorie
20 ans 3.95 %Fixe Crédit Agricole16/06/2012Salarié Cadre
20 ans 3.80 %Fixe La Poste16/06/2012Salarié Non Cadre
15 ans 3.38 %Fixe LCL16/06/2012Salarié Cadre
15 ans 3.50 %VariableBNP-Paribas15/06/2012Salarié Cadre
25 ans 4.10 %Fixe Crédit Agricole15/06/2012Salarié Cadre
7 ans 2.84 %Fixe Autre15/06/2012Salarié Cadre
20 ans 4.30 %Fixe Crédit Agricole15/06/2012Salarié Cadre
24 ans 3.90 %Fixe La Poste15/06/2012Salarié Cadre
25 ans 4.00 %Fixe Autre15/06/2012Salarié Cadre
15 ans 3.25 %Fixe CIC Banques15/06/2012Salarié Cadre
17 ans 4.65 %Fixe Crédit Mutuel15/06/2012Salarié Cadre
18 ans 3.50 %Fixe BRED15/06/2012Salarié Cadre
20 ans 2.70 %VariableBNP-Paribas14/06/2012Fonctionnaire Catégorie A
10 ans 3.35 %Fixe Société Générale14/06/2012Salarié Cadre
24 ans 4.36 %Fixe Société Générale14/06/2012Fonctionnaire Autre Catégorie
18 ans 3.50 %Fixe BRED14/06/2012Salarié Cadre
25 ans 3.85 %Fixe Autre14/06/2012Fonctionnaire Autre Catégorie
20 ans 3.90 %Fixe CIC Banques14/06/2012Salarié Cadre
20 ans 2.80 %Fixe Crédit Agricole14/06/2012Salarié Cadre
25 ans 3.12 %Fixe Crédit Agricole14/06/2012Salarié Cadre
20 ans 3.85 %Fixe La Poste14/06/2012Fonctionnaire Autre Catégorie
5 ans 3.00 %Fixe La Poste13/06/2012Retraité autre

(Source : Sondage effectué par le site pret-immobilier-taux.com)

Selon Hervé Hatt, directeur général de Meilleurtaux, la baisse de l’OAT 10 ans va permettre aux banques de maintenir des taux immobiliers très bas pendant encore quelques mois tout en dégageant des marges convenables.

Renégocier son crédit immobilier

Même si le marché immobilier reste hésitant, les banques méfiantes et les emprunteurs prudents, le nombre de demandes de rachat de crédit immobilier est en nette augmentation.

En effet, il peut être très intéressant de renégocier un crédit immobilier souscrit à taux révisable ou contracté en 2008, année durant laquelle les taux ont atteint plus de 5% hors assurance sur 20 ans.

De manière générale, un rachat de crédit immobilier est avantageux lorsque l’écart de taux est supérieur à 1% environ. En effet, les frais engendrés par une renégociation de prêt bancaire (indemnités de remboursement anticipé, frais de dossier) doivent impérativement être pris en compte pour que l’opération soit rentable.

Obtenir un taux immobilier plus bas, conserver les mêmes mensualités pour une durée de remboursement plus courte, autant de leviers qui peuvent aboutir à de réelles économies !

En ce qui concerne les acheteurs et en particuliers les investisseurs et les primo accédants, beaucoup préfèrent encore attendre les futures mesures du nouveau Gouvernement en faveur de l’immobilier pour concrétiser leur projet.

Pourtant, difficile de savoir actuellement si les réformes à venir seront plus avantageuses que les lois actuelles.

Une réponse

  1. CCI

    Vu les taux actuels il est temps de ce poser la question sur la renegociation de son credit immobiler tout depend du taux souscrit.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

dix-sept + 6 =