AAA-note-france-dégradation-baisse-triple-a

La dégradation de la note triple A de la France aura-t-elle des conséquences négatives sur les crédits immobiliers ?

C’est officiel, la France vient de perdre sa note financière AAA. En effet, le triple A de notre pays vient d’être abaissé d’un cran par l’agence d’évaluation Standard and Poor’s et passe désormais à AA+.

Plus grave encore, l’agence de notation a déclaré que les perspectives d’évolution de la note de la France n’étaient pas bonnes. Cela signifie que la nouvelle note AA+ de la France pourrait encore être dégradée en 2012 ou 2013 avec un risque évalué à 1 sur 3 par Standard and Poor’s.

Quelles sont les conséquences de la dégradation du triple A de la France sur les particuliers et notamment sur le crédit immobilier ?

La note triple A de la France dégradée

Détenue par la France depuis 1975, le triple A était la meilleure note possible, gage d’une économie stable sur les marchés financiers. Mais nous le savions aussi, depuis quelques mois, cette note triple A était menacée.

Confirmée vendredi 13 janvier par l’agence d’évaluation Standard and Poor’s, cette note est abaissée d’un cran et passe à AA+, avec de sérieuses perspectives d’évolution à la baisse à moyen terme.

Selon l’économiste et conseiller politique Alain Minc, le triple A de la France s’apparentait à un véritable «trésor national» puisqu’elle permettait à notre pays d’emprunter de l’argent aux meilleures conditions sur les places financières.

Or ces emprunts permettent notamment de financer la dette publique qui est responsable du déficit budgétaire français et par extension, qui a engendré les récents plans d’austérité mis en place par le Gouvernement.

Conséquence de la dégradation de la note AAA de la France sur les particuliers

Les ménages français risquent de ressentir la perte du triple A sur leurs finances par le biais des taux d’intérêt immobiliers, de l’accès au crédit bancaire et des impôts.

Taxe foncière et note de la France

Le budget des collectivités territoriales dépend majoritairement des transferts financiers de l’État et bénéficie du niveau de la note de la France.

Avec une note abaissée, les collectivités vont subir la pression de créanciers plus méfiants qui appliqueront des taux d’intérêt plus élevés.

Cet effet domino alourdira le coût de leur dette publique et risque de provoquer une hausse de la fiscalité locale, en particulier de la taxe foncière.

Crédit immobilier et note de la France

La perte du triple A de la France devrait encore durcir les conditions d’accès au crédit immobilier.

Les banques risquent de se montrer plus exigeantes sur la qualité des dossiers de financement et augmenter les taux immobiliers.

En effet, puisque les établissement bancaires vont emprunter plus cher sur les marchés financiers, on peut légitimement imaginer qu’ils répercuteront cette hausse et ce manque à gagner sur leurs clients.

Une récente analyse expose d’ailleurs clairement que les taux d’intérêts des emprunts d’Etat sont étroitement liés à l’évolution des taux immobiliers.

Répercutions de la baisse de la note AAA de la France sur les taux immobiliers

baisse-triple-A-france-crédits-immobiliers-taux

Evolution des intérêts d'emprunt de la France et des taux immobiliers (Source : Bloomberg)

Dégradation de la note des autres pays européens

Les pays dont la note est abaissée de deux crans sont :

  • L’Espagne, qui passe à simple A
  • L’Italie, qui passe à BBB+
  • Le Portugal, qui passe à BB
  • Chypre, qui passe à BB+

Les pays dont la note est abaissée d’un cran sont :

  • L’Autriche, noté AA+
  • La Slovénie, noté A
  • La Slovaquie, noté A+
  • Malte, noté A-

Les pays qui maintiennent leur note sont :

  • L’Allemagne (AAA)
  • La Finlande (AAA)

La totalité des pays de la zone Euro héritent de perspectives négatives par les agences de notation, sauf l’Allemagne et la Slovaquie.

Il ne reste désormais que neuf pays en Europe, sur 13 au niveau mondial, qui conservent leur note triple A.

Une réponse

  1. Pret immobilier

    L’avolution des taux OAT diront si la dégradation de la note AAA de la France aura effectivement une incidence… Pour le 13 janvier nous étions à 3.03 % contre 3.20 % le 2 janvier.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

quatre × trois =